cyrille beirnaert

jack truffo

Le vilain petit humain

4 pages / 2019
Une bande dessinée que j'avais réalisé avec l'intention de candidater chez Fluide Glacial. Mais la chute en page 4 ne m'a jamais entièrement satisfait, et j'ai fini par oublier cette histoire.

A la relecture, je remarque surtout cette case en page 1, où l'on voit une main tourner des spaghetti dans une cuillère et qui réunit deux de mes obsessions de dessinateur : faire des mains et faire manger mes personnages. Pour les mains, j'y vois une réminiscence de Gotlib, qui leur accordait une grande importance et qui parvenait à leur donner beaucoup d'expressivité. Quant à mon besoin de faire manger mes personnages, je mettrais plutôt ça sur le compte du recueil d'illustrations "La bouffe" de Claude Serre, que j'ai scrupuleusement inspecté enfant.

Dans la troisième page, le docteur se nomme "Kilikil", une référence à un personnage de "QRN sur Bretzelbourg", oeuvre géniale de Franquin et extraordinaire album de Spirou. Autre référence, bien plus évidente et qui permet de dater avec précision le moment où ceci a été écrit : le baise-main de la dernière page, donné par un pseudo Alexandre Benalla au personnage principal, mi-Tintin mi-gros Macron.

Bien entendu, l'histoire est une variation SF sur le thème du "vilain petit canard".


Tous droits réservés Cyrille Beirnaert / Jack Truffo